L’impénétrable périmètre d’exclusion de Tchernobyl

Des minibus transitent presque tous les jours de Kiev à la zone d’exclusion de Tchernobyl, dite Zone 30. Fascinés, les touristes affluent vers ce site condamné pour longtemps encore par la présence, dans l’air et les sols, du césium 137, du strontium 90 et du plutonium 239. Une journée dans la chaleur, l’humidité et bien plus pour visiter et « immortaliser » ces lieux-dits. S’ils ne risquent a priori pas grand chose en s’y promenant quelques heures, certains Ukrainiens, eux, ont décidé de revenir vivre dans la zone interdite.

previous arrow
next arrow
L'atmosphère est pesante lorsque l'on pénètre dans la zone d'exclusion abritant la centrale sinistrée de Tchernobyl. Zone 30, Ukraine - Mai 2018
Slider

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *