Den Haag, entre terre et mer

Vivre d’amour et d’eau fraîche. Qu’il vente ou qu’il pleuve, les Néerlandais sont toujours dehors et apprécient tout particulièrement profiter des espaces verts, de la plage et des cafés. Située au bord de la Mer du Nord, La Haye est pourtant à la merci des vents. Figurants souvent sur les cartes postales ou peints sur des sabots, les moulins à vent qui se dressent parmi les champs de tulipes alentours profitent d’ailleurs de cette situation. Entre deux averses, il suffit d’un rayon de soleil pour que les habitants de Den Haag sortent leurs paniers à pique-nique ou leurs tapis de yoga de leurs biporteurs. Là-bas, les vélos sont pour la plupart tous munis de leurs bakfiets servant à transporter les enfants et à stocker tout ce qui pourrait servir à une sortie improvisée dans un parc ou en bord de mer. Dans les larges rues reliant les quartiers de Den Haag, les klaxons des vélos effectuant leurs danses se mêlent aux minuteries des passages piétons.  Il souffle comme un vent de fraîcheur dans cette commune que l’on nomme « ville internationale de la paix et de la justice » pour la présence du Palais de la Paix.

previous arrow
next arrow
La Jetée de Scheveningen peinte sur une bâtisse située non loin de la Mer du Nord. La Haye - Pays-Bas, mars 2019 ©Axelle Bichon
Slider

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *