Ma PlaNet, un collectif zéro déchet plein de ressources

Depuis quelques mois, de nombreux collectifs et actions voient le jour en faveur de l’environnement. Pour faire avancer les choses, le jeune collectif Ma PlaNet s’attaque à la base, le mode de consommation.

Six des sept membres du collectif cergyssois Ma PlaNet. Elisabeth Mauger, Edina Maricel Mihalik, Dorothée Brette, Mélanie Antin, Héloïse Merceron et Assma Alioui. Cergy – février 2019 ©Axelle Bichon

Des repair cafés, des disco soupes et depuis peu, des troc party. La récupération et la politique du zéro-déchet gagne du terrain depuis quelques années en France et plus encore depuis le dernier World Clean Up Day et le discours de la jeune Greta Thunberg à la COP24. Créé en octobre 2018, le collectif cergyssois Ma PlaNet est né de l’élan impulsé par la Journée mondiale du nettoyage de la planète. « Cet événement a été une expérience très positive qui nous a encouragé à continuer et surtout à aller plus loin qu’un simple rassemblement annuel, explique Edina Maricel Mihalik, cofondatrice saint-ouennaise avec Assma Alioui, d’Argenteuil, Héloïse Merceron et Flavia Maruoka, toutes deux de Cergy. Nous avons décidé de créer notre collectif, en intégrant l’association Quelle terre demain? pour pouvoir mener des actions concrètes et accompagner les gens tout au long de l’année dans leur démarche de réduction de déchets. »

Consommer moins et mieux

Comment fabriquer ses propres cosmétiques, faire ses courses autrement, se passer des sacs ou produits en plastiques. Autant de questions auquel tente de répondre le collectif. Formé de sept valdoisiennes soucieuses

Le jeune collectif a organisé la première Cergy Troc Party au FabLab de Cergy le 9 février. Cergy – février 2019 ©Axelle Bichon

de réduire la production de déchets et l’impact de la consommation sur l’environnement, Ma PlaNet lance chaque mois un défi écologique et organise régulièrement des ateliers pratiques (fabrication de sacs-à-vrac, lessive faite maison, etc.). Objectif : diffuser au plus grand nombre les bons petits gestes et inverser la tendance face au réchauffement climatique.

Une Plastic Attack à venir

Après une première édition réussie tenue à LaBBoite, les troc party sont amenées à se pérenniser avec d’autres rendez-vous au FabLab cergyssois mais pas seulement. Le concept fait déjà des émules. Un rendez-vous des troqueurs est prévu le 11 mai au centre culturel finlandais Rati Riti Ralla de Jouy-le-Moutier avec qui s’est associé pour l’occasion le collectif. Et parce qu’il ne faut rien lâcher, Ma PlaNet prépare, pour avril, une Plastic Attack qui se tiendra dans l’un des supermarchés de l’agglomération afin de sensibiliser les consommateurs. Enfin, un Eco-festival de Cergy, pensé déjà depuis quelques semaines, se profile pour le mois de juin. « Nous

Mélanie Antin, l’une des membres du collectif, lors de la Disco Soupe qui s’est tenue le 22 mars au Théâtre des Louvrais à Pontoise. ©Axelle Bichon

voulons mettre en avant et vulgariser les initiatives locales déjà existantes sur le territoire et devenir force de proposition pour la réalisation de celles qui sont expérimentées ailleurs, souligne Edina qui explique avoir toujours tout fait pour consommer de façon raisonnable. Depuis que je suis maman, je fais encore plus attention, j’ai commencé à acheter bio et au fur et à mesure j’ai souhaité poursuivre mes efforts, les petits gestes bons pour la planète, ce sera bien que de plus en plus de gens s’y mettent. »

A terme, le collectif cergyssois souhaiterait devenir l’antenne locale de Zéro Waste, l’ONG nationale œuvrant pour la réduction des déchets. « Notre collectif se veut apolitique car l’environnement est l’affaire de tous », souligne Flavia Maruoka.

Axelle BICHON

Facebook : Ma PlaNet.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *